Carême 2018

Jésus disait : « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile ». Mc 1,15

Voici une parole exigeante qui nous est adressée, aujourd’hui encore, mais que signifie-t-elle au juste ?

Un appel à croire à l’Evangile

Le terme Evangile vient aussi du grec et signifie « bonne nouvelle ». Ouf, cela nous inscrit dans du positif, du bon… Et vous le devinez, cette bonne nouvelle nous est donnée par Jésus lui-même à travers tout son être, son agir, ses paroles, ses gestes qui sauvent et qui libèrent. Nous sommes invités à croire qu’il agit aujourd’hui encore dans notre quotidien et qu’il vient nous donner la VIE en abondance. Il nous montre aussi le chemin à prendre pour vivre unis au Père et en fraternité avec tous.

Une invitation à durer dans ce chemin

Cet appel à la conversion et à la foi en Jésus, nous sommes invités à le vivre de manière plus intensive, durant les 40 jours du temps du carême[1], à travers la prière, le jeûne et le partage (Mt 6).

  • Quarante jours pour nous réveiller, raviver en nous ce qui est essentiel !
  • Quarante jours pour relire notre vie et voir ce qui a besoin de bouger, sous le regard de Dieu : « Ton Père qui voit dans le secret te le rendra» Mt,6.6.
  • Quarante jours pour se préparer à revivre l’événement central de la foi chrétienne qu’est la mort et la résurrection de Jésus.

Dans ce mandala pour le carême 2018 vous trouverez :

  • dans le cercle le plus extérieur, les jours qui vont nous conduire du mercredi des cendres (14 février 2018) jusqu’au samedi saint (31 mars 2018).
  • Puis, plus vers l’intérieur, une deuxième rangée de chiffres qui correspond aux quarante jours du carême. Ils font ressortir que les dimanches ne sont pas comptés dans le temps du carême car chaque dimanche nous fêtons déjà Pâques. Mais pour sortir de nos habitudes, nous avons besoin de nous préparer, une fois par an, au dimanche des dimanches, à la fête de Pâques.
  • Près de ces deux rangées de chiffres, des courbes (comme des collines) qui pour moi symbolisent le désert… Le désert est un lieu de silence, de dépouillement. Il renvoie à l’expérience que le peuple a faite, durant 40 ans, dans le désert (Exode). C’est le lieu aussi où Dieu peut parler à notre cœur.
  • Des dessins veulent symboliser ces trois aspects de la conversion qui nous sont proposés :
    • Jeûne : de quoi suis-je trop dépendant ? de quoi ai-je besoin de jeûner durant ces 40 jours ?
    • Partage : à quel partage suis-je invité ? partage financier, partage du temps, partage des biens..
    • Prière : Comment vais-je trouver un peu plus de temps pour me poser et prier ?
  • Au milieu du mandala une croix. Elle rappelle le don d’amour de Jésus qui est passé par la croix qui est à la fois douloureuse et déjà glorieuse

De l’extérieur du mandala vers l’intérieur c’est donc un chemin qui nous conduit vers la lumière, vers la vie plus forte que toute mort, qu’EST le Christ.

Bon carême ! Bon chemin vers Pâques !

A vos crayons :

Vous pouvez télécharger ce mandala et le commentaire pour un usage privé ou en pastorale. Pour toute impression ou autres utilisations, merci de contacter l’auteure.

 

 

 

 

 

 

[1] Le mot carême vient du latin quadragesima et veut dire quarantième (jours).

Laisser un commentaire

3 commentaires sur “Carême 2018”