L’eau jaillissante

« L’eau que je lui donnerai
deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle
».
Jean 4,14

Voilà que Jésus, fatigué par la route, s’assoit au bord d’une source correspondant au puits de Jacob. Lui, le Juif ose demander à boire à une femme et qui plus est, une Samaritaine ! Les relations entre Juifs et Samaritains n’étaient pas faciles à cette époque. Ils avaient des divergences au niveau des Écritures mais aussi du lieu de culte.
Progressivement, le récit va opérer un renversement : alors qu’au début Jésus demande à boire de l’eau de cette source (v.7), le dialogue nous conduit à une autre eau qui vient rencontrer une autre soif existentielle, soif de vie, d’amour, d’union à Celui qui est la source de toute vie.
Déjà le prophète Isaïe invitait à boire de cette eau : « Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau ! » (Is 55, 1) ; « Pourquoi dépenser votre argent pour ce qui ne nourrit pas, vous fatiguer pour ce qui ne rassasie pas ? (Is 55,2) ; « Venez à moi ! Écoutez, et vous vivrez. Je m’engagerai envers vous par une alliance éternelle »
Oui, voilà ce que Jésus vient révéler. Il est la source d’eau vive débordante qui donne la vie pour toujours, qui peut donner sens à nos existences.
Et moi, de quoi ai-je soif aujourd’hui ?

Extrait du livre Mandalas pour méditer l’évangile de Jean, MAME, 2018.

A vos crayons :

Vous pouvez télécharger ce mandala et le commentaire pour un usage privé ou en pastorale. Pour toute impression ou autres utilisations, merci de contacter l’auteur.

Télécharger le mandala :

Télécharger le commentaire :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.