Mandalas en catéchèse

Une année de catéchèse avec les mandalas bibliques

Nous sommes dans un secteur rural, en petite Beauce du Loir et Cher, dispersés sur une douzaine de communes. A raison d’une séance par mois le samedi matin, notre catéchèse suit le temps liturgique. Une séance par mois, c’est peu et les catéchistes se faisant rares, il nous fallait revoir notre proposition. Comment découvrir Dieu, Jésus et L’Esprit Saint et faire un chemin spirituel pouvant devenir par choix un chemin de foi chrétienne ? Nous avions deux convictions : la catéchèse doit nous ouvrir à notre intériorité et elle ne peut se vivre sans la Communauté chrétienne.

Les mandalas bibliques de Soeur Sylvie sont arrivés à point. Je connaissais l’intérêt de ces dessins centrés pour nous ramener au plus profond de soi. Les dessins de Soeur Sylvie nous conduisent en plus à découvrir la symbolique chrétienne en partant non pas de notre tête mais de notre coeur. Cela a donc été notre premier axe pour construire notre parcours.
Nous avons accueilli Sœur Sylvie le 28 septembre à Josnes. Nous étions 8 adultes concernés par la catéchèse. Elle nous a permis de «rentrer» dans ses mandalas pour nous-mêmes et d’approcher ainsi le chemin que nous pouvons faire avec les enfants. Cela a été un moment intense, concentration, joie des couleurs et de la diversité des œuvres, vie en mouvement, moment de paix, tels ont été quelques-uns des ressentis. Nous sommes repartis de cette soirée encore plus motivés par la démarche que nous avons imaginée.

Le deuxième axe est celui des Témoins. A chaque séquence seront invités des membres de la communauté qui pourront partager leur foi à partir de leurs charismes : jardiner notre Soeur la Terre pour qu’elle porte du fruit, marcher sur les pas de Saint François, conter la vie de Jésus, accompagner les grandes fêtes chrétiennes de Noël, Pâques et la Pentecôte.

Nous avons un troisième axe, nous demandons à chaque parent de participer à au moins une séance dans l’année. La catéchèse n’est pas qu’une question d’enfants, il s’agit d’ouvrir ensemble notre coeur à Dieu. Elle devient donc intergénérationnelle et les mandalas indéniablement facilitateurs de ces liens intergénérationnels. Devant Dieu, quelque soit notre âge, nous sommes tous ses enfants.

Il nous reste à vivre cette nouvelle année et à laisser souffler l’Esprit saint.

Marie-Josée Lhomme
pour la communauté chrétienne de Josnes-Marchenoir

1er octobre 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Mandalas en catéchèse”