L’Esprit de Pentecôte

Quand arriva le jour de la Pentecôte, (…) un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière… Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux.

Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit (Actes des Apôtres 2,2 – 4)

Le récit nous situe à Jérusalem au moment de la fête de Pentecôte, comprenez la fête juive de Pentecôte qui commémore le don, fait par Dieu, de la Torah (Loi). C’est une des trois fêtes juives pour lesquelles ont venait en pèlerinage à Jérusalem (Lv 23,15-21).

Du coup, il y a là, à Jérusalem des hommes qui viennent de Galilée (comme les disciples de Jésus) mais aussi de tout le bassin méditerranéen. Et oui, il y avait, à ce moment-là, autant de juifs dans la diaspora qu’en Palestine… Paul en est un bel exemple, lui qui est né à Tarse.

Les apôtres sont aussi ensemble réunis à Jérusalem. Et voilà qu’un phénomène mystérieux, venant du ciel, se produit… Un bruit, un vent violent et des langues de feu* se posent sur chacun des apôtres : « ils furent remplis d’Esprit- Saint« . Ce que Jésus leur avait promis s’accomplit. Du ciel leur est donnée une force nouvelle, une présence divine qui vient demeurer en chacun d’eux.

Ce don qui leur est fait provoque, entre eux et avec ceux de l’extérieur (venant de toutes les nations), une communication inouïe… Chacun parle dans sa langue maternelle et tous se comprennent ! Quelle merveille ! L’Esprit provoque, entre des hommes différents, une communion nouvelle entre eux et avec Dieu. Tout l’inverse du récit de Babel (Genèse 11) où l’unité était niée au profit de l’uniformité…

Dans ce récit, nous passons de la commémoration du don de la Loi, au don de l’Esprit lui-même comme Jésus l’avait annoncé : « Vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1,8).

En cette fête de Pentecôte, accueillons ce don qui nous est fait ! C’est un cadeau de la présence du Seigneur pour vivre notre foi au quotidien !

*Le FEU dans l’AT est symbole de la présence de Dieu.

Au centre de ce mandala, le don de l’Esprit de force et de grâce qui se diffuse, par les langues de feu, sur chacun des apôtres d’hier et d’aujourd’hui, pour faire d’eux des messagers au monde entier des dons de l’amour de Dieu.

A vos crayons :

Vous pouvez télécharger ce mandala sur la Pentecôte et le commentaire pour un usage privé ou en pastorale. Pour toute impression ou autres utilisations, merci de contacter l’auteure.

Télécharger le mandala :

Télécharger le commentaire :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “L’Esprit de Pentecôte”

%d blogueurs aiment cette page :